Rétrospective Jean-Claude Pinchon

Instinct Couleur

Anglet / Eté 2016 - Villa Beatrix Enea - Espace Pompidou - BlackBox 

Commissariat de l’exposition

Emmanuel Lesgourgues

En Collaboration

Direction des Affaires culturelles - Anglet

Deuxième nom d’une génération d’artistes, Jean-Claude Pinchon porte cet héritage au plus profond de sa personnalité et l’enrichit dès son enfance par un apprentissage technique et la confrontation directe aux œuvres de son grand-père, le célèbre peintre Robert Antoine Pinchon, grande figure de l’école néo-impressionniste et postimpressionniste de Rouen. Son éducation au monde pictural de la couleur et aux pratiques subtiles des touches pour l’incarner se fait très tôt, en imitant ou en interprétant les tableaux disponibles sous ses yeux. Le jeune artiste possédait a priori, avant d’embrasser la carrière de peintre et d’intégrer l’Ecole des beaux-arts de Rouen dès l’âge de seize ans, un œil redoutable et bien exercé pour analyser toutes les formes d’organisation de la gamme chromatique issues de la tradition ainsi que toutes les possibilités de composition de ses différentes écoles. Sa filiation et sa dette immense, assumées sur toute la durée de son œuvre, sont une dominante de la signature de l’artiste. En digne héritier de cette tradition historique de la couleur depuis Delacroix, il va explorer toutes les possibilités de sa quête chromatique au cours d’expériences picturales qu’il porte au-delà des supports traditionnels. Déterritorialiser la couleur comme propagation qui migre vers divers médiums (cartons, livres, objets utilitaires ou non, bois…) avec lesquels il va exercer son talent de peintre-magicien. Il y démontre que la couleur est un milieu vivant, à toutes les échelles de la vie du regard. Couleur devenue sa compagne.