Daniel GERHARDT

Daniel Gerhardt est né en 1939 à Périgueux, vit à Portet-sur-Garonne

De 1970 à 1975 il a travaillé le paysage sur nature lui permettant de découvrir une gamme de coloris ( enregistrée comme un dictionnaire mental de valeurs et de tons ) et un rapport rythmique entre les éléments visualisés, ce qui l'a amené à privilégier une musique interne dans l'acte pictural. Délaissant dés lors le motif externe et le chevalet, un fond musical ( jazz d'expression libre et musique contemporaine ) et une position au sol de grands châssis dans l'atelier furent les détonateurs de l'élan physique des premières marques et traces cadencées sur un plan, sans aucune recherche de perspective. 

A partir des années 1983-1985, quelques symboles d'une écriture personnelle ont vu le jour et se sont croisés et superposés comme une figuration venue d'ailleurs; Des couleurs très vives se sont côtoyées. Durant les années 1987 à 1994, la grandeur des châssis a augmenté et à l'inverse les couleurs se sont atténuées ( noir et blanc également ), l'expression conservant un certain dynamisme. Puis, le début d'une peinture plus concentrée vers le milieu de la toile a amené un semblant de perspective vers les bords. Daniel Gerhardt nous a fait remarquer que les signes picturaux s'imbriquant les uns aux autres d'une façon cadencée ( ressenti du fond sonore rythmé ) lui donnaient l'impression d'être proches des relations qu'entretiennent entre eux les différents organes du corps animal dans leur fonctionnalité.